Le climat de terreur – À la mémoire des victimes des attentats de Bruxelles

Avec les attentats de Paris, la France était entrée dans un climat de terreur, mais avec ceux de Bruxelles, c’est l’Europe tout entière qui y entre.

Nous avons déjà traité ce sujet lors des attentats de Paris, mais il nous semble crucial de revenir sur la définition de la véritable victoire des sociétés développées sur le terrorisme.

Leur seul objectif est de nous empêcher de continuer à avoir une vie normale, et chaque fois que la peur prend le dessus, ils y arrivent et ceci indiscutablement bouleverse notre vie de tous les jours et cause immédiatement des pertes de revenus pour tous les commerces et entreprises dont les ventes sont fonction de la bonne disposition de leurs clients (spectacle, produits de luxe, internet, etc.)

Reprendre une vie normale le plus vite possible ne veut certainement pas dire oublier les attentats et leurs victimes. Bien au contraire, Il faut leur montrer que nous ne céderons pas a la terreur et  que pour venger ces morts inutiles nous démontrerons aux terroristes que leur barbarie ne réussit pas a nous perturber et a nous faire peur et nous protégeons par ce fait toutes les entreprises, d’être elles aussi des victimes de ces attentats.

Le terrorisme ne vaincra pas, nous continuerons a vivre et a conserver dans nos mémoires le souvenir de tous ces pauvres gens qui ont perdu la vie ou ont été blessé lors de ces attentats et cela sans offrir aux terroristes un bénéfice de leur acte barbare. En s’efforçant de maintenir nos habitudes, on peut leurs montrer que bien qu’ils aient atteint des individus, ils n’arriveront jamais à toucher la société entière, et par ce biais, nous continuerons a les vaincre.

NiuBillement.